Cycle féminin naturel : comprendre ma fertilité !

Le rythme fertile de la femme est cyclique. Pour bien le comprendre, il est utile de remarquer que sa fertilité, suit la même cadence que celle des saisons de la Terre ! 

Qu’est ce que les 4 saisons du cycle féminin ?

  • Au 1er jour des règles, la femme vit d’abord un Hiver énergétique et hormonal (les règles) : équivalant à une pause de la fertilité et à une remise à zéro des compteurs hormonaux : tous les taux de nos hormones ovariennes y sont bas (voir schéma !)
  • Puis la femme vit le Printemps énergétique de son cycle : il équivaut au retour de la fertilité, dès que le FSH cérébral se « réveille », en s’apercevant qu’au cycle précédent, vous n’aviez pas été fécondée : il appelle donc les œstrogènes ovariens à redémarrer !

Dès que les oestrogènes ovariens démarrent : le corps de la femme, se prépare à nouveau, à « pouvoir être fécondé ». Grâce aux oestrogènes ovariens actifs : dès 6 jours avant l’ovulation réussie environ, la muqueuse utérine s’épaissit peu à peu et le stock des follicules encore immatures, murit. Le col de l’utérus s’ouvre et se mouille. La femme constate alors une apparition de glaire fertile de plus en plus intense, au col puis à la vulve. La femme ressent plus d’énergie, de créativité, d’imaginaire et d’impulsivité. Plus de désir intime aussi : car les hormones « préparent » le terrain : elles rendent le corps fécondable, afin d’ être fécondé qui sait … ! Les œstrogènes dominent ! C’est un temps de renouveau !

  • Puis arrive l’ Été énergétique du cycle (l’ovulation) : qui va correspondre à la montée en température, du corps de la femme. C’est seulement une fois qu’un ovule est mature, qu’un PIC de LH de 24 h permet sa libération dans une Trompe de Fallope. A sa libération, l’ovule, « fruit mur » du cycle, augmente la température matinale de la femme au réveil : dès le lendemain de l’ovulation, la température monte à un niveau jamais atteint en pré-ovulatoire : on appelle cela le décalage thermique : post ovulatoire ! Cet ovule ne vivra que 24h (et jusqu’à 48h, s’il y a eu une double ovulation pendant le PIC de LH).
  • Enfin, dès qu’il n’y a plus d’ovule en état d’être fécondé, la femme vit un Automne énergétique et hormonal : équivalent au « retournement : après l’ovulation : ce ne sont plus les œstrogènes qui sont dominants sur la progestérone, mais la progestérone qui devient dominante, sur les œstrogènes ! Les températures au réveil sont hautes depuis 3 jours au moins, ET la glaire fertile n’est plus là depuis 3 jours au moins : signe que c’est bien la progestérone ovarienne, qui régit maintenant le cycle ! Les œstrogènes ne sont plus les hormones dominantes, la femme n’est donc plus fertile, jusqu’aux prochaines règles.

L’Automne est la période de progestérone haute, aussi appelée le « post ovulatoire infertile », pendant laquelle : la fertilité n’est plus présente ! Car la priorité du corps n’est plus d’être fécondable, mais de bien fermer le col de l’utérus afin que, s’il a été fécondé quelques jours auparavant : rien ne vienne perturber l’embryon ! Aucune bactérie n’est tolérée, grâce au bouchon muqueux ! Et aucune ovulation ne se produira plus, dans ce cycle là….

  Signal important, on attend maintenant, dans 14 jours environ, l’arrivée des nouvelles règles. Et un nouveau cycle recommencera alors !

Qu’est ce que le rythme biologique de la femme ? Quand suis-je fertile ?

Si l’on simplifie, le rythme  biologique de la femme se lit en 4 étapes :

1/ règles

2/ phase pré ovulatoire

3/ ovulation

4/ phase post ovulatoire

Ces 4 étapes vont revêtir 3 degrés de fertilité différents : 

  • 1/ la fertilité possible ou l’infertilité dite « relative »,
  • 2/ la fertilité certaine,
  • 3/ l’infertilité certaine.

Source image : Serena Québec

Ces 3 temps, ou 3 niveaux différents de fertilité, ont une durée variable selon les femmes et selon les cycles. Seule l’observation au présent de chacun de vos cycles, mois après mois, au jour le jour, par un protocole d’auto observation SYMPTOTHERMIQUE : vous permettra de déterminer l’arrivée de votre fertilité, son apogée, puis son retrait certain, jusqu’au cycle suivant.

Le livre Cycle Féminin et Contraceptions Naturelles, peut vous aider à débuter vos auto observations du cycle, sans erreur !

La question fréquente : la régulation du cycle par la pilule est elle possible ?

Quand on parle de prescrire la pilule pour « réguler » un cycle, c’est un abus de langage et une erreur, car la pilule ne régule rien : c’est une contraception qui bloque le cycle : plus aucune saison ne se déroulera, car la pilule apporte une dose d’hormones équivalent en permanence : à un Automne artificiel du cycle.

Aussi, éviter les contraceptions à base d’hormones de synthèse (pilules, injections, implants, stérilets hormonaux …) est un cadeau énorme pour sa santé, car ces traitements « marchent » en saturant le corps d’hormones extérieures afin de bloquer les hormones naturelles, et que leur ballet à 3 temps : ne redémarre pas. Cette saturation fatigue le foie, les reins et tous les organes liés à l’épuration de l’organisme. Ils devront travailler à plein régime pour éliminer ce traitement lourd quotidien.

Aussi, je vous encourage à savoir gérer de façon autonome, votre contraception naturelle ! Pour en savoir plus, le livre Cycle féminin et Contraceptions Naturelles, éditions Hachette Pratique, 256 pages : https://www.decitre.fr/livres/cycle-feminin-et-contraceptions-naturelles-9782016277379.html#ae462

Article par Audrey GUILLEMAUD : site www.contraception-au-naturel.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *