La bouillotte : mon alliée anti douleur et détox !

Pendant des règles douloureuses, mais également lors de toute cure détox (post pilule, notamment !) : la bouillotte est un outil naturel et polyvalent à s’offrir ! Elle soulagera presque tous les soucis de la femme, aidant nos organes, utérus, foie et reins : à travailler efficacement, sans douleur, et avec moins de fatigue !

 

Une réputation qui n’est plus à faire !

 

Si la bouillotte figure en haut des “remèdes de grand-mère”, c’est parce que sa chaleur est une alliée de choix, naturelle et peu onéreuse : pour l’utérus qui est tendu et comprimé, en un mot, pour l’utérus « stressé ». En effet, notre organe se contracte pour éliminer les règles, et les contractions produisent des prostaglandines, afin de se contracter d’avantage ! Ces contractions appuyant aussi plus ou moins sur les autres organes, atteints eux-mêmes, par les prostaglandines, on utilisera la bouillotte pour aider les vaisseaux sanguins à se dilater : et à apporter, malgré les contractions, suffisamment d’oxygène à l’utérus lui même, ainsi qu’aux muscles situés à proximité de l’utérus : abdominaux et dorsaux : afin de soulager l’ensemble du ventre et du bas des reins.

A noter aussi : selon la charge émotionnelle du cycle précédent ainsi que son état de santé, son alimentation et ses pathologies (endométriose par exemple), les contractions seront plus dures à vivre.  Et les douleurs de règles seront toujours plus importantes, si la femme :

  • a un déséquilibre hormonal latent
  • est épuisée / en état de stress / d’inflammation
  • a des carences (magnésium, vitamines du groupe B …)
  • a des « surplus » à évacuer et un organisme « intoxifié » : qui est pollué et/ou évacue mal ses toxines et/ou évacue mal ses (propres) hormones

La chaleur de la bouillotte propose alors : une DOUBLE thérapie parfaite !

Anti douleur !

Collée contre l’utérus, la bouillotte va entraîner une augmentation de la température du corps. Par activation de la circulation sanguine et une dilatation des vaisseaux sanguins dans le bas ventre, elle augmente l’apport en oxygène qui détend les muscles de l’utérus et ceux alentours. En effet, l’utérus aime la chaleur car les échanges d’eau, de nutriments, et d’oxygène entre les cellules sont facilités lorsque l’on a chaud.

Astuces !

1/ On pourra cumuler la bouillotte à DRAMA QUEEN, pour des règles harmonieuses ! Soit Drama Queen dès 7 jours avant les règles et pendant celles-ci, et la bouillotte : dès que les 1eres contractions sont ressenties !

2/ Pour les douleurs de règles irradiantes : la bouillotte au format ceinture, pouvant couvrir tout le bas ventre ou toute la largeur des reins existe, et vous soulagera encore plus intensément !

 

La bouillotte CEINTURE Glow Up :

La bouillotte Glow Up est réalisée en France, en coton bio et graines de lin bio, vous la trouverez en 2 formats : RONDE et CEINTURE ABDOMINALE.

 

Alliée détox !

 

Autre organe que la bouillotte vous aidera à soutenir : le foie. En effet, lorsque le foie est surchargé, il n’est plus capable de neutraliser les substances toxiques et tous les systèmes du corps peuvent s’encrasser durablement, provoquant soucis digestifs, acné, spms durables.

 

Le foie est donc un des émonctoires cruciaux pour le corps puisque toutes  les substances toxiques passent par lui : métaux lourds, pesticides, solvants, médicaments, conservateurs, alcool,  ainsi que les toxines produites par l’organisme lui-même au cours du métabolisme. Le foie doit aussi filtrer, toutes nos propres surcharges hormonales : notamment, nos excès d’œstrogènes qui peuvent être chroniques, dans nos sociétés modernes, puisqu’ils peuvent venir :

  • d’un excès de production (manger trop d’aliments sucrés, raffinés, produits laitiers et soda)
  • d’un déficit d’élimination (le foie n’arrive pas à les éliminer, ou une mauvaise flore intestinale vient perturber l’élimination par les selles)
  • des xéno oestrogènes, ou œstrogènes de synthèse que nous respirons, buvons ou inhalons chaque jour et qui « trompent » notre corps, en venant surcharger, nos récepteurs à estrogènes 
  • de tous les perturbateurs endocriniens possibles, pilule y compris

Aidé par la chaleur de la bouillotte, le processus de détoxination du foie permet de rendre les composés qui ne sont plus désirables dans le corps, en meilleure capacité d’être traités vers les voies d’élimination. Tout comme l’utérus, le foie est un organe « chaud » et il aime presque encore plus que l’utérus,  la chaleur, puisque les deux mille litres de sang qui le traversent chaque jour pour « se faire nettoyer » entrent à 39,7° et ressortent à 41,3 °.

On utilisera alors la bouillotte :

  • Pour assurer une bonne digestion et une meilleure élimination, posée une demie heure sous les côtes (côté droit ) : où elle permettra à la vésicule de sécréter plus de bile ce qui améliorera la digestion et l’élimination des toxines : on dira qu’on stimule l’émonctoire foie, dans son travail de drainage.  Ici c’est une bouillotte « boule » qui est idéale !
  • Pour aider le travail des reins : on pourra poser la bouillotte dans le bas du dos, afin qu’elle stimule l’émonctoire rein (très utile, en cas de détox!).

 

Astuce !

On pourra cumuler la bouillotte à REBELLE, pour une détox optimale, un foie et des reins bien soutenus ! Soit Rebelle chaque jour (entre les repas), et la bouillotte sur le foie et/ ou les reins (après chaque repas) !

Ici l’idéal est la bouillotte boule, très discrète, qu’on pourra déplacer facilement entre les zones du foie et des reins, et amener partout avec soi : pour un usage spécifique, sur le temps de l’ “après-repas” (au travail, etc) …

 

La bouillotte BOULE Glow Up :

Consignes d’utilisation pour les bouillottes Glow Up (coton bio et graines de lin bio)

 

Les bouillottes Glow Up sont des bouillottes sèches, qui peuvent s’utiliser à chaud ou à froid.

Rappel : l’utilisation à chaud se réalisera toujours : PAR PALIERS et SOUS SURVEILLANCE ACTIVE pendant la période de chauffe ! Ne laissez jamais la bouillotte chauffer sans surveillance, et préférez une chauffe par paliers progressifs.

UTILISATION A CHAUD – consignes

Mettre la bouillotte au micro-ondes à basse température : sur 800W maximum et sur le plateau (et en vérifiant qu’elle tourne bien, sinon le produit peut bruler ! ), OU la mettre au four, à 120-150 degrés mais pas plus (dans un plat en verre qui va au four, pas directement sur la grille, sinon le produit peut bruler !) et après l’avoir pschittée avec de l’eau pour un peu l’humidifier.

On peut aussi chauffer la bouillotte via le dessus de radiateurs à eau, ou sur le dessus d’un poêle à accumulation ou à briques réfractaires (pour la placer : sur une surface à chaleur constante et modérée, doucement diffusée).

Si vous la chauffez sur un poêle ou un radiateur : ne JAMAIS poser directement la bouillotte sur de la fonte, ni directement sur une surface métallique trop chaude, ou sur une surface ouverte du radiateur (grille), liée à l’évacuation de la chaleur : risque que le produit prenne feu. NE JAMAIS réchauffer la bouillotte sur un coffrage trop chaud : aussi cette bouillotte est incompatible avec les radiateurs électriques ou à bains d’huile. Ne PAS chauffer la bouillotte non plus, ni sur une chauffeuse à hélice.

Chauffer en plusieurs paliers est toujours conseillé : retourner et bien malaxer la bouillotte afin de répartir la chaleur bien à cœur et partout, entre 2 paliers de chauffe. Puis remettre en chauffe.

Il ne faut pas que la bouillotte soit trop asséchée, si elle devient vraiment trop sèche : on peut mettre un petit ramequin d’eau dans le micro-ondes ou le four pendant la chauffe.

  • Chauffer sous surveillance. Entre 1 minute de chauffe au micro ondes (à recommencer si besoin), et 10 minutes, au four, environ.
  • Les bouillottes sèches requièrent de respecter un temps de repos entre chaque période de chauffe si on les chauffe par passages au micro-ondes ou au four. Une période minimale 2h de pause, entre 2 chauffes, sera recommandée.

UTILISATION A FROID – consignes

Mettre la bouillotte plusieurs heures avant l’utilisation : dans un sac plastique hermétique au congélateur. Fermez bien le sac : afin d’éviter que les graines de lin ne captent l’eau du congélateur, sur leurs heures de présence. Lorsque la bouillotte est assez froide, la poser sur le corps, sans le sac plastique hermétique, que l’on enlève car il ne servait que de protection, pour la période, au congélateur.

Article par Audrey Guillemaud pour Glow Up

2 réponses sur "La bouillotte : mon alliée anti douleur et détox !"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.