Tous les saignements ne sont pas des règles! Les 4 autres saignements possibles!

Aujourd’hui on révise ce que sont de VRAIES règles ! Et comment savoir, qu’un saignement : est des règles véritables. En effet, on a parfois tendance à penser que tout saignement correspond à des règles, mais ce n’est pas le cas : certaines pertes sont des saignements inter-menstruels ou des saignements de contact : on voit à quoi ils correspondent, en fin d’article !

Révisons un peu : de VRAIES règles = le jour 1 d’un nouveau cycle !

 

Les vraies règles nous intéressent beaucoup car elles seules : marquent le début d’un tout nouveau cycle, où une ovulation nouvelle, va arriver.

Aussi pour analyser notre fertilité efficacement, on DOIT savoir quand commence VRAIMENT notre cycle !  Le saignement de règles véritables, nous disant 3 choses : que notre fertilité marche bien car on a bien ovulé 14 jours avant environ, que l’on n’a pas été fécondée il y a 14 jours environ, que le corps est prêt à retenter l’aventure et à ré-ovuler, sur ce cycle là !

De VRAIES règles vous montrent en effet que sur le cycle précédent, l’utérus s’était correctement préparé pour pouvoir accueillir éventuellement, un ovule fécondé. Qu’il s’était correctement épaissi, vascularisé (c’est la dentelle utérine). Et qu’il avait même secrété du glycogène et un voile hormonal accueillant : lorsqu’il a senti, que vous ovuliez (cela pour qu’un ovule fécondé, puisse y nider confortablement et bien s’accrocher !).

 

Dès le début d’un nouveau cycle, à la fin des règles : ce chantier intérieur se remet en route, pour être à nouveau “prêt”, au moment de votre ovulation prochaine : à accueillir un œuf fécondé.

Une femme saigne donc lorsqu’elle n’a PAS été fécondée sur le cycle d’avant les règles, ou si l’œuf fécondé (toujours sur ce même cycle, d’avant les règles) : n’a pas réussi à s’accrocher suffisamment fort dans la dentelle utérine. L’utérus reçoit alors un signal hormonal clair = qu’aucun embryon n’est là. C’est alors, 14 jours environ après la date de l’ovulation qui s’est bien réalisée (ovulation, dont l’utérus a reçu le signal hormonal : car ovaire et utérus communiquent !) : que notre organe, prend conscience que biologiquement parlant, ce n’est vraiment plus la peine de se maintenir. Vu que dans ce cycle là , une seconde ovulation n’arrivera plus … Les vraies règles arrivent !

Aussi, on propose aux femmes d’analyser leur fertilité et leur cycle : toujours dès le jour 1 des règles, car c’est le jour 1 d’un nouveau départ, le jour 0 pour l’utérus et l’ovaire … Avant que tout ne redémarre !

Si on analyse sa fertilité dès ce jour 1, on est sûre de ne pas “manquer”, son ovulation prochaine !

 

Suis-je fertile pendant les règles ?

 

Oui ! Rappelons que la femme peut être déjà fertile pendant les règles, si elle a des cycles courts, avec une ovulation arrivant par exemple au jour 9 du cycle. La fenêtre de fertilité s’ouvre dans ce cas là (par la présence de glaire au col, et l’ovule qui murit) environ 6 jours avant l’ovulation réussie, aussi la femme sera fertile possible : dès le jour 3 du cycle : règles encore en cours ou pas !

Les règles ne bloquent donc JAMAIS une montée fertile ni une ovulation imminente. D’où les femmes témoignant être tombées enceintes suite à un rapport non protégé pendant les règles, c’est possible ! Notamment, en fin de règles.

LES 4 SAIGNEMENTS POSSIBLES QUI NE SONT PAS DES RÈGLES !

 

Maintenant que vous savez ce que sont des règles, c’est facile !

Ne sont PAS des règles = tous les saignements qui n’arrivent pas, environ 14 jours, après une ovulation réussie.

 

Et cela ne se voit que via la courbe de températures. C’est à dire : qu’en prenant ses températures matinales au réveil, et en réalisant une courbe de suivi ! Un formateur ou un manuel de symptothermie peut vous apprendre à faire cela :

En effet, seule une ovulation réussie provoque une hausse de la température matinale de la femme => sur un plateau haut, constant et sable, d’environ 14 jours (c’est une estimation de durée fixe, qui dans la pratique : peut aller de 10 à 16 jours de plateau haut, au maximum).

La femme peut analyser seule ce plateau :

  • Plateau où l’ovulation réussie, est son 1er grand repère = son 1er point haut.
  • Et les règles véritables, son second grand repère = elles arrivent environ, sur le 14e point haut : juste avant que les températures ne chutent, voir pendant que la température chute.

TOUS LES AUTRES SAIGNEMENTS, arrivant hors de cette période, NE SONT PAS DES VRAIES RÈGLES !

 

On va voir les saignements les plus fréquents, sachant que par prudence, mieux vaut toujours demander à un moniteur en symptothermie, à une sage femme ou à un gynécologue des explications, sur tout saignement anormal :

1/ Les spottings juste avant les règles, ou spottings prémenstruels. Ce sont des petites pertes de sang, qui au niveau de leur quantité, pour schématiser un peu : ne sont pas suffisantes pour devoir changer de protection hygiénique épaisse dans la journée, un protège slip suffit. Ils surviennent 3 jours avant les règles environ et sont sans danger et naturels. ILS APPARTIENNENT A LA FIN DU CYCLE PRECEDENT et sont donc infertiles. Ce n’est pas déjà, le début du nouveau cycle.

2/ Le spotting pendant l’ovulation : brunâtre, ou bien vous verrez de la glaire mêlée de rouge ou de marron, sur 1 à 2 jours, autour du jour de l’ovulation. Il est sans danger et naturel. Notez le, c’est un SUPER signe de fertilité, qui montre parfois le jour précis de votre ovulation ou sa veille ! Il s’accompagne souvent de tiraillements dans le dos, les reins, le ventre, ou les seins, liés à l’ovulation en cours.

3/ Le saignement de poussée œstrogénique pré ovulatoire : en pleine période de montée des œstrogènes, il est le résultat de hauts niveaux d’œstrogènes, suivis d’une chute brutale de ceux-ci. Ce saignement ne marque pas le jour précis de l’ovulation mais est le signe que le processus est en préparation, voire “tarde” plus que d’habitude. Qu’il y a en cours, des fluctuations œstrogéniques, et des ovaires qui “travaillent”. Ces saignements sont signes de fertilité et sont à considérer comme de la glaire fertile.

4/ Les saignements de contact : consécutifs à une relation sexuelle. Ils peuvent n’être que superficiels (irritation intime liée aux préservatifs utilisés …) ou « venir de plus haut » c’est-à-dire du col ou de l’utérus. Il peuvent être liés à énormément de causes (à une infection récente aux chlamydias, ou a un souci de santé utérin). Il faudra consulter et réaliser des examens par prudence, avec une sage femme ou un gynécologue.

 

Enfin, si les saignements sont anormalement répétés et abondants, voire hémorragiques (donc impossible à confondre avec des règles “classiques”) : consultez immédiatement pour vérifier que vous n’avez pas un souci gynécologique (exemple : fibrome). De même, si le saignement est douloureux, accompagné de démangeaisons intimes, de pertes anormales ou de fièvres : consultez immédiatement un médecin (ce peut être signe d’IST ou d’infection génitale).

 

Le mot de la fin : PUIS-JE constater de VRAIES RÈGLES : mais que cela ne veuille pas dire que mon ovulation a été : 100%  réussie ? Puis je avoir eu de vraies règles, mais finalement, ne pas avoir été véritablement fertile, pendant le cycle?

 

Oui, c’est possible dans le cas de certaines pathologies (exemple : l’obstruction des trompes : où vous ovulez (l’ovule sort de l’ovaire), constatez même le décalage thermique, mais l’ovule n’a pas réussi à glisser assez loin dans la trompe pour pouvoir atteindre l’endroit où il pourrait être fécondé. C’est aussi possible, sur certains cycles seulement comme ceux concernés par des follicules ovariens non rompus. En effet, nous n’aborderons pas toutes les pathologies, mais citons ce cas des follicules lutéinisés non rompus : c’est une ovulation qui à priori se passe normalement, le follicule ovarien murit, il se lutéinise (donc commence à sécréter de la progestérone), mais finalement, il ne rompt pas : et reste dans sa « coquille », dans l’ovaire, et ne glisse pas dans la trompe. C’est-à-dire que l’ovule, reste dans l’ovaire. Il n’atteint pas la trompe du tout. Vous aurez alors vos règles mais sans ovulation 100% réussie, ce qui pose un souci en cas de désir d’enfant.

Il faudra alors passer des examens pour restaurer votre fertilité naturelle avec un médecin qualifié. Nous conseillons le groupement Na Pro Technologie, qui est spécialiste de la restauration de votre fertilité au naturel, au maximum (intervention médicale que si strictement nécessaire, et qui tente beaucoup de choses, avant de tenter PMA ou FIV). Le but étant de ne pas se substituer à la nature, mais de l’aider à se rétablir ! Ces médecins collaborent tous avec des moniteurs en Symptothermie formés et qualifiés pour vous aider à lire votre cycle tout au long de votre suivi : http://fertilitycare.fr/instructrices-et-medecins/

 

Article par Audrey Guillemaud Pour Glow Up

7 réponses sur "Tous les saignements ne sont pas des règles! Les 4 autres saignements possibles!"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.